Le Dernier Sabotier de Franche-Comté

logo Jura Sabotier, tourneur, sculpteur sur Bois logo Jura

Sabots à chausser de fabrication traditionnelle

Phase 1 : Travail avec les machines d’époque

Dans notre région, pour les sabots à chausser, c’est le Tilleul qui convient le mieux, c’est un bois léger, très isolant et qui ne se fend pas.

Rondin de Tilleul pour la fabrication des sabots

Je coupe moi-même le bois dans la forêt Jurassienne. Une fois le bois rapporté à l’atelier, j’écarrie les «ébauchons» dans des bûches de bois vert avec la scie à ruban.

Le travail du sabotier :Ébauchon de sabot travaillé à la scie à ruban

Les «ébauchons» sont ensuite usinés avec des machines d’époque, achetées par mon Grand-Père dans les années 1920.

Tailleuse : une machine du sabotier

Avec la «tailleuse» : machine munie d’un gabarit, je façonne l’extérieur de deux sabots à la fois. Les deux pièces ne tournant pas dans le même sens, sont symétriques : une pour le pied droit et l’autre pour le pied gauche.

Le travail du sabotier sur la creuseuse.

Avec la «Creuseuse» : machine équipée de cuillères qui tournent très vite, j’usine l’intérieur des deux «ébauchons». Comme les deux cuillères de la creuseuse ne tournent pas dans le même sens, cette machine me permet aussi de creuser une paire de sabots en une seule passe avec la symétrie pied droit et gauche.

Après un temps de séchage de 3 à 6 mois, les «ébauchons» seront retravaillés un par un, à la main.

Phase 2 : Le Travail à la main

Mise en forme extérieure du sabot

Mise en forme de l’extérieur du sabot avec le paroir

Avec le Paroir j’arrondis le talon et je taille la pointe pour donner au sabot sa forme extérieure définitive.

Mise en forme intérieure du sabot

La mise en forme intérieure du sabot se fait avec trois autres outils à main.

 La cuillère est utilisée pour la mise en forme de l’intérieur du sabot

  • Avec la Cuillère je termine l’intérieur de ce qui reçevra la talon.

Travail avec le boutoir pour l’intérieur du sabot

  • Avec le Boutoir, je poursuis le travail commencé avec la Cuillère, surtout pour arrondir les deux côtés du sabot.

Travail avec la rouanne pour la finition intérieure du sabot

  • Avec la Rouanne je termine la partie avant du pied à l’intérieur du sabot.

La fabrication se poursuit par le ponçage extérieur. Les sabots sont ensuite teintés et pour terminer, je pose une bride en cuir pour qu’ils s’adaptent parfaitement au pied.

Pour mes sabots, je prends du Tilleul car c’est un bois léger, ce qui permet aux pieds de respirer, de plus il ne fend pas trop au séchage.

Phase 3 : Les sabots attendent vos pieds…

Sabots à chausser terminés

Vient enfin la dernière étape : Les sabots attendent vos pieds… Vos pieds attendent les sabots

Sabots à chausser avec bride en cuir

Sabots à chausser.

Pointures du 24 au 46 avec bride en cuir, finition : teintés.

Pointure Référence Prix
24 SMA24 23,50 €
25 SMA25 23,50 €
26 SMA26 26,00 €
27 SMA27 26,00 €
28 SMA28 27,00 €
29 SMA29 27,00 €
30 SMA30 29,00 €
31 SMA31 29,00 €
32 SMA32 30,00 €
33 SMA33 30,00 €
34 SMA34 34,00 €
35 SMA35 34,00 €
36 SMA36 36,00 €
37 SMA37 38,00 €
38 SMA38 38,00 €
39 SMA39 42,00 €
40 SMA40 42,00 €
41 SMA41 42,00 €
42 SMA42 42,00 €
43 SMA43 46,00 €
44 SMA44 46,00 €
45 SMA45 46,00 €
46 SMA46 48,00 €

Une paire de sabots à chausser en Tilleul